Pourquoi Androma va retourner le Faust en 5 points

Pourquoi Androma va retourner le Faust en 5 points

Dans la veine des amoureux de musique d’été et de saxophone, on connaît bon nombre d’artistes : Klingande, Bakermat, Dimmi ou encore Naxxos en sont les principaux représentants. Et dans cette foule d’artistes qui avaient cartonnés il y a deux ans, et qui pour certains poursuivent une route dorée, on peut y croiser Androma. De retour sur le devant de la scène après de nombreuses dates, c’est le français qui est plus fort que jamais. Et ça tombe bien, car le Français viendra se produire le 18 mars au Faust à l’occasion de la prochaine soirée Chill-Music ! Alors on vous explique en 5 points pourquoi le set d’Androma s’annonce énorme.

1. Habitué des soirées Chill

C’est avec fierté qu’on le dit : Androma est en confiance chez nous. Plusieurs fois maître des platines durant nos événements, le parisien n’a cessé d’impressionner par son univers tout particulier.

2. Androma = Classiques

Vella ? Gunjule ? Anapo ? Kaya ? Ça ne vous dit rien ? Pourtant, ce sont des classiques du genre Deep House, accompagné avec un saxo. L’ambiance que dégage chaque musique du petit prodige, fait plaisir et on reconnaît de nombreux morceaux anciens ethniques ou Jazz. Et quand on sait que ça fait plus de 2 ans qu’il fait danser des millions de gens, on se doute que le dj français n’a pas volé son concept.

3. Le tout dernier morceau…

C’est un remix d’une des musiques les plus célèbres de la fin de 90′. « Bitter Sweet Symphony », du groupe britannique The Verve a marqué, simplement par sa mélodie, toute une génération. Et notre frenchie s’est fait un plaisir de remixer ce classique de la pop anglaise. Posé et mélodieux, Androma conserve toujours autant sa patte joyeuse, qui nous a conquis.

4. La vibe été et Jazz

L’instrument préféré d’Androma, c’est sans doute l’orgue électronique ; il s’en sert dans quasiment toutes ses créations. Des percussions douces et claires pour appuyer les rythmiques de batterie s’ajoutent au fil des tracks du jeune homme, pour arriver à créer l’atmosphère si particulière qui fait le charme de son univers. On peut reconnaître par exemple dans « Kaya », un sample de Vera Hall sur « Trouble So Hard » : un classique de la Soul.

5. Signé sur le même label que Pretty Pink

Tristan de son vrai nom, attire bel et bien les plus grosses écuries. Signé chez Armada Deep, il a donc rejoint Pretty Pink et Lost Frequencies, des artistes que vous aviez déjà vus à nos soirées, sur le joli catalogue que possède le label hollandais.

Alors venez voir jouer Kungs, Androma et FAB, au Faust le vendredi 18 mars.


Plus d’infos sur Androma :

[av_font_icon icon=’ue8f4′ font=’entypo-fontello’ style= » caption= » link=’manually,https://www.facebook.com/andromamusicpage’ linktarget=’_blank’ size=’40px’ position=’left’ color= »][/av_font_icon]

[av_font_icon icon=’ue913′ font=’entypo-fontello’ style= » caption= » link=’manually,https://soundcloud.com/andromamusic’ linktarget=’_blank’ size=’40px’ position=’left’ color= »][/av_font_icon]

[av_font_icon icon=’ue909′ font=’entypo-fontello’ style= » caption= » link=’manually,http://instagram.com/androma_’ linktarget=’_blank’ size=’40px’ position=’left’ color= »][/av_font_icon]

Related Post