Darlinn et Revers Gagnant prennent des couleurs sur les toits de Paris

Quand Darlinn et Revers Gagnant exportent le bon temps ambiant de la capitale en musique, ce sont les toits  de Paris qui parlent. Et la Nu-Disco. Pour célébrer leur collaboration ‘Paris Rooftop’, un vidéo clip est sorti il y a plus d’une semaine, sur la chaîne de promotion française Get The Sound. Riptide revient sur la naissance du duo, et te parle de l’histoire de ce joyeux featuring avec la tendre Atëna.

Une rencontre derrière la scène

Alors que Lucas (aka Revers Gagnant) termine son set avant de laisser place à Tez Cadey lors de la Riviera Beach Party en Septembre 2016, il fait la connaissance d’un certain Darlinn. Les deux compositeurs s’entendent tout de suite à merveille ; une première collaboration signée chez Riptide et nommée ‘Roland Garros‘ voit le jour. On vous invite d’ailleurs à tendre l’oreille sur le Grand Chelem EP , qui avait accueilli la première création du duo. Et c’est peu de temps après notre dernière soirée au Faust, que les deux compères révèlent enfin ce deuxième essai très abouti.

Haut en couleur

Dans un esprit minimaliste, la couleur de fond prime largement sur les personnages au premier plan ; des effets de lumière apportent un aspect chaleureux au clip.

On aura d’ailleurs reconnu, tour à tour, les deux membres du duo émergeant : Revers Gagnant a d’ailleurs sorti sa plus belle raquette pour l’occasion et Darlinn son inévitable synthé. Pour ajouter du peps au sein des protagonistes, admirez l’engouement d’un professeur de break dance, ici caché derrière ses lunettes pendant qu’ils distillent ses meilleurs pas.

L’hommage aux partisans de la Nu-Disco

Pour parler plus en détails de la prod’, le titre ‘Paris Rooftops’ est un bijou qui mélange les bases de la Disco, sur un fond Pop et mélodique qui surprendra les amateurs du genre. Mention spéciale aux violons, qui donnent une identité plus nette sur le titre qu’il compose.

Fiers de nos poulains, on n’attend qu’une chose : voir ce qu’ils ont encore dans le ventre. Musicalement parlant, bien évidemment !

Related Post

Léopold Bertrand

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.