Le dernier ElectroShock à Paris : une soirée qui fait plaisir

Il y a 15 jours pile se tenait le 7ème Electroshock au Zénith, vous savez, la fat soirée organisée par Virgin Radio qui traverse la France et ses plus grandes villes. Lille, Marseille, Lyon, Toulouse et bien sur Paris, la Mecque de l’Electro française se retrouve tout les 3/4 mois pour une soirée lumineuse. Vous êtes nombreux à avoir pu y participer grâce à notre jeu-concours et on espère que vous avez pleinement profité de ce moment. On y était aussi, donc la suite s’adresse aux moins veinards.

Electroshock à encore frappé au Zenith de Paris

Le début du show est prévu pour 19h30, et il est déjà 20h, temps pour nous d’aller affronter nos amis DJs. L’enceinte est prise d’assaut par une nuée d’adolescents, pour certains accompagnés de leurs parents, frères ou sœurs, bref vous avez compris : ambiance juvénile et euphorique en vue. Mais après tout, ça fait du bien de voir des gens « sains »…

Une fois à l’intérieur, la foule est bien compacte et prête à venir célébrer cette soirée avec ses artistes préférés. Le programme alléchant génère une certaine électricité dans la salle et les noms des artistes fusent à tout va.

[av_image src=’http://www.riptidemusic.fr/wp-content/uploads/2016/10/1.png’ attachment=’18428′ attachment_size=’full’ align=’center’ animation=’no-animation’ styling= » hover= » link= » target= » caption=’yes’ font_size= » appearance=’on-hover’ overlay_opacity=’0.4′ overlay_color=’#000000′ overlay_text_color=’#ffffff’]
Le Zénith était plein à craquer pour cette nouvelle édition !
[/av_image]

Les + et les – de la soirées

Voici ceux qui nous ont étonné et ébloui, et ceux qui nous ont déçu, soyons franc. On a retenu de cette soirée plusieurs artistes, notamment Lemaitre qui a foutu le feu avec ses titres ‘Playing To Lose’ et bien sur ‘Closer’. Son DJ Set Electro Trap/House a fait mouche. Une petite cascade sur les platines au moment de lancer l’assaut final nous a bien fait rire.

On aura retenu également le passage de Møme, fidèle à lui même, mais bon Dieu que ce mec est doué ! Des transitions parfaites, une sélecta Deep Tropical au top avec des morceaux connus et moins connus mais sur lesquels tout le monde danse. Son hymne ‘Aloha’ est connu de tous et le public lui rend un bel hommage en l’ovationnant.

Enfin, et pas des moindres, Kungs. On vous avait prévenu, le gamin de 17 ans est LA star de la soirée. Sa French Touch/Deep House est une pépite, et ses titres ‘ This Girl’ ou ‘ Don’t You Know’ sont repris par l’ensemble du public ! Quelle énergie il nous donne.

Pour les presta’ un peu plus décevantes, ont notera celle de The Avener, un poil trop minimaliste pour le public peu aguerri, et adepte des sons commerciaux. Un lâché de ballon rattrape en parti la prestation. Enfin, Richard Orlinski ; Malgré la présence de la chanteuse Eva Simons qui a fait le déplacement spécialement pour la chanson, l’architecte a encore un peu de boulot devant lui pour atteindre le talent de ses homonymes DJs.

Conclusion, une soirée mémorable pour tous les aficionados d’Electro, des mythiques lâchés de ballons, un retransmission des tweets live sur écrans géants, des consos par chères et une organisation parfaite. Le contrat est pleinement rempli ! On rempilera pour la prochaine.

Related Post