Lumière sur… le comeback de Gorillaz

C’est officiel, Gorillaz est de retour et nous le fait savoir !

Décidément ce mois de mars est le mois des retours. Après celui de Milky Chance cette semaine, c’est au tour de Gorillaz de faire leur comeback avec Humanz. Un nouvel album dont 4 morceaux sont déjà sortis. Rien que ça !

 

Cela faisait 10 années, 10 longues années sans un morceau de Gorillaz qui s’installe dans un coin de votre tête et qui à intervalle régulière vous fait chantonner gaiement. Dix années que l’on n’avait pas eu le plaisir d’admirer les animations de Jamie Hewlett.

Ce 23 mars nous avons eu la joie de retrouver 2D, Murdoc, Noodle et Russel sur un des titres offerts par le duo. Le titre accompagné d’un clip s’intitule Saturnz Barz (Spirit House) et quel retour, en 4 jours la vidéo se hisse dans les tendances de Youtube et compte pas moins de 9 millions de vues.

Il faut dire que les fans étaient impatients surtout après avoir reçu une confirmation des deux protagonistes l’année dernière sur une sortie d’un album en septembre dernier et la sortie du titre Hallelujah Money en Janvier. Mais c’est bien en février 2017 que Damian Albarn fait une annonce retentissante en affirmant que le nouvel album de ses 4 héros est terminé.

Mais alors ces 4 titres que traduisent-ils ?

Tout simplement le retour d’un univers à part entière, c’est donc avec une once d’excitation que j’ai lancé le clip Saturnz Barz. Dès la première écoute j’ai été conquis.
Retour dans un monde mixant 2D et 3D pour faire face à une vidéo psychédélique complètement en accord avec l’univers graphique de Gorillaz. Pour la musique, c’est un beat extrêmement lourd accompagné par la voix vocodée de l’artiste jamaïcain Popcaan qui nous confronte à une mélodie électronique alternant les phases reggae et hip-hop.

Ascension en featuring avec Vince Staples (qui n’est d’autres qu’un des grands talents de Def Jam Records) est clairement plus marqué hip-hop. Il conserve cependant les vocales atypiques qui caractérisent Gorillaz.

We’ve got the power avec Jenny Beth du groupe Savages et Noel Callagher qui s’affiche comme une réconciliation après des années de rivalités.

Et le meilleur pour la fin, Andromeda qui est pour moi le titre phare de ces quatre morceaux diffusés. Ce featuring avec D.R.A.M  à la mélodie axée R&B / Hip Hop, est le porte étendard du retour de Gorillaz.

L’engouement provoqué par cet album n’est pas seulement musicale, l’annonce d’un comeback très attendu par les fans du groupe et la liste impressionnante des artistes ayant participé à la réalisation de l’album jouent également un rôle majeur.

Comme on est gentil chez Riptide voici la tracklist de Humanz :

Humanz

Intro: I Switched My Robot Off

Ascension (feat. Vince Staples)

Strobelite (feat. Peven Everett)

Saturnz Barz (Spirit House) (feat. Popcaan)

Momentz (feat. De La Soul)

Interlude: The Non-Conformist Oath

Submission (feat. Danny Brown & Kelela)

Charger (feat. Grace Jones)

Interlude: Elevator Going Up

Andromeda (feat. D.R.A.M.)

Busted and Blue

Interlude: Talk Radio

Carnival (feat. Anthony Hamilton)

Let Me Out (feat. Mavis Staples & Pusha T)

Interlude: Penthouse

Sex Murder Party (feat. Jamie Principle & Zebra Katz)

She’s My Collar (feat. Kali Uchis)

Interlude: The Elephant

Hallelujah Money (feat. Benjamin Clementine)

We Got the Power (feat. Jehnny Beth)

Deluxe Edition bonus tracks:

Interlude: New World

The Apprentice (feat. Rag’n’bone Man, Zebra Katz & Ray BLK)

Halfway to the Halfway House (feat. Peven Everett)

Out of Body (feat. Kilo Kish, Zebra Katz & Imani Voshana)

Ticker Tape (feat. Carly Simon & Kali Uchis)

Circle of Friendz (feat. Brandon Markell Holmes)

Related Post

Alban Tchaoussoff

Responsable des gourmandises lettrées que je vous procurerai !