Rencontre avec T.D.E : Coach Dupraz (Interview)

Ce vendredi, on fait une passe décisive à T.D.E 

Dans le cadre de notre nouvelles séries de morceaux intitulés Les Grandes Gueules, Riptide est fier d’annoncer la sortie du titre Coach Dupraz de T.D.E, ce jeune artiste a décidé de faire la part belle aux grandes gueules dans le sport en mettant à profit son talent, faire de la bonne musique.

C’est donc dans la zone mixte que nous avons décidé d’interviewer l’homme du jour pour son premier titre sous son nouveau pseudonyme (T.D.E), anciennement Røliig.

Téléchargement gratuit ici

 

  • Je crois qu’une petite présentation s’impose, tu ne crois pas ?

Tout à fait, je m’appelle Théophile, j’ai 22 ans et je fais actuellement des études en marketing de l’entertainment plus particulièrement dans le sport. Comme vous avez pu le deviner avec le titre de mon titre, je suis un passionné de sport et de musique, bien évidemment.

  • J’aimerais savoir, la musique qu’est-ce que ça signifie pour toi ?

La musique pour moi, c’est le meilleur moyen de communication qu’on ait jamais inventé, on peut tout transmettre avec. Je trouve ça impressionnant le pouvoir qu’elle possède, elle peut changer le sens d’un discours, d’un moment, d’une humeur. Chaque moment de ma vie est lié à un morceau en particulier, je pourrais résumer ma jeune existence en musique.

  • Et cela fait longtemps que tu la pratiques ? Peut-être joues-tu d’un instrument depuis des années ?

Figure-toi que cela fait pratiquement 15 ans que je suis dedans, j’ai commencé très jeune par le piano avec des classiques. Puis en grandissant, je me suis mis à concevoir des morceaux de tout style sur Garage Band avant de prendre un plaisir énorme avec Logic Pro.

  • Tu possèdes un style musical en particulier ? Des influences qui régissent tes créations ?

Pour être honnête, je n’ai pas vraiment de style musical, cela dépend de mon humeur. Par exemple, je peux très bien écouter de la musique classique comme Chopin, le jour d’après faire une fixation sur Rone en passant par Panteros666.

Ce qui m’inspire en ce moment, je dirais que c’est plus des artistes comme Nora en Pure et NHYX qui maitrise les basses et les mélodies à merveille et aussi quelques titres un peu plus disco/funk comme Jean Tonique.

  • Mais du coup, ça vient d’où ?

Alors j’écoutais des choses très classiques et un peu des musiques dans le style de Bakermat et Klingande dans ma jeunesse et à mon arrivée à la fac. Ensuite, par l’intermédiaire d’un ami (Louis pour ne pas le citer), j’ai découvert la scène house et électro qu’on peut trouver sur Soundcloud et ça m’a tout de suite plu, je n’écoute plus que ça maintenant.

  • La question classique mais essentielle, l’histoire derrière ton pseudonyme ?

A question classique, réponse classique (rires). Plus sérieusement, c’est très simple puisque T.D.E ce sont mes initiales. Auparavant, je me faisais appeler Røliig. Cela venait d’une soirée un peu trop arrosée où l’on avait trouvé ça sur Google Traduction en norvégien, suédois, je sais même plus, le problème c’est que ce n’était pas très sexy.

J’ai donc décidé de revenir à quelque chose de plus classique.

  • Amateur de sport ?

Grand amateur, c’est quelque chose qui me fascine et me passionne, et qui au même titre que la musique peut faire passer beaucoup d’émotions. J’achète mon petit journal l’Equipe le matin pour ne jamais rien manquer.

  • C’est comme ça que t’es venu l’idée de reprendre le discours de Pascal Dupraz?

Je l’avais vu sur le CFC (Canal Football Club) de Canal+ et à ce moment-là je m’étais dit qu’il y avait un tel punch dans ce discours qu’il fallait absolument le mettre en musique ! En plus, je pouvais travailler sur deux de mes passions en même temps c’était plutôt agréable.

  • D’ailleurs tu as un grand projet, veux-tu nous en parler et nous le détailler ?

C’est en cours de conception, j’espère que les lecteurs ne m’en voudront pas mais je ne préfère pas tout dévoiler d’un coup (rires).

Cependant, ce que je peux vous dire c’est que Pascal Dupraz ne sera pas le dernier de la série « Grande Gueule » et que d’ici un petit mois, une autre figure du sport connu pour sa « grande gueule » au sens positif du terme figurera dans un nouveau titre.

  • La scène électronique française, elle t’inspire quoi ?

Je trouve que la scène électro française s’est bien rafraîchi depuis quelques années avec l’arrivée de gars comme Yuksek ou Breakbot, plus récemment Synapson et Kungs pour ne citer qu’eux. Ce sont des mecs qui il n’y a pas si longtemps que ça, postaient leurs tracks sur Soundcloud et ont explosés par la suite avec des passages en radio ainsi que sur les plus grandes scènes européennes. Pour ne rien vous cacher, ça fait plaisir de voir l’évolution des artistes comme ça et de les entendre quand on allume la radio.

  • Et au niveau mondial ? On arrive sur un changement de génération, c’est une bonne chose ?

Comme tu le dis, on arrive à un changement de génération, pour ne prendre qu’un exemple, je citerais Kygo que j’écoutais en boucle sur Soundcloud. Aujourd’hui, il remplit des grandes salles dans le monde entier, participe aux plus grands festivals. C’est un artiste qui est arrivé avec un nouveau style, toute la tendance Tropical House et Deep House. Sa montée en puissance m’a vraiment impressionné et j’espère que tous les artistes dans ce style continueront à progresser et nous faire danser.

  • Si tu devais choisir un titre d’électronique que t’aurais aimé concevoir ?

Je dirais le morceau Espoir de Darius.

  • Une scène moyenne avec des gens qui t’apprécient pour ce que tu fais ou te retrouver sur un festival comme les Ultras / Tomorrowland (plus de monde, moins de fans) ?

Sans hésiter, je prends la scène moyenne avec des gens qui m’apprécie.

  • Si tu devais faire une collab dans le futur, tu choisirais qui ?

Sans aucun doute NHYX ! Je l’ai découvert avec Weekend Milliardaire et depuis je ne m’en lasse pas. Il a vraiment un style à lui et transmet beaucoup de choses dans ses musiques.

  • Comment te décrirais-tu auprès de nos lecteurs ?

Je me décrirais comme quelqu’un de passionné, je ne suis pas là pour faire des millions de vues sur Soundcloud, juste pour partager ma musique en espérant faire plaisir aux gens qui m’écoutent.

  • Qu’est-ce qu’on peut te souhaiter ?

Je dirais de prendre encore plus de plaisir que je ne prends maintenant à faire de la musique et transmettre aux gens qui m’écoutent ce plaisir.

C’est donc sur ces mots que nous quittons l’homme du match, un grand merci à T.D.E et on attend avec impatience la suite de ton E.P Grande Gueule.

Alban Tchaoussoff

Responsable des gourmandises lettrées que je vous procurerai !