Interview Aaron Scott

Aujourd’hui on s’intéresse à un nouveau jeune artiste qui fait beaucoup de bruit sur la planète Soundcloud. Avec des titres comme « Dreams » ou le tout frais « Eternal », Aaron scott est la révélation de ce début d’année, ça meritait bien une petite interview !

Lire la suite

_______________________________________________________________________________________________
________________________________________________________________________________________________

Qui es tu ?

Je suis un petit jeune de 18 ans, j’habite actuellement à Lyon où je suis en 2ème année d’école de Commerce, je suis tombé raide dingue de cette ville depuis que j’y ai emménagé seul il y a un an et demi et je compte bien y rester un petit moment. Je suis un ex-geek-obèse fan de World Of Warcraft (Si si, vraiment), et j’ai toujours été fou amoureux de musique. Je suis le petit dernier de la famille, avec un frère de 24 ans et une soeur de bientôt 20 ans.

Depuis combien de temps fais tu de la musique ?

Je me suis lancé à la production musicale à la fin de l’été 2013 avec pour seules armes Ableton et une passion inconditionnelle pour la musique. Cependant, ça fait depuis que j’ai 12 ans, plus précisément depuis une fête de fin d’année de mon Collège que je suis derrière des platines. C’est très précisément ce jour là que j’ai été certain que la musique était ma plus grande passion.

Quelles sont tes influences musicales ?

J’ai un nombre incalculable d’influences musicales. J’écoute vraiment beaucoup de son toute la journée, de tous styles différents, donc je ne suis pas certain de pouvoir dire que j’ai des influences précises, étant donnée qu’elles viennent d’absolument partout. De Ludovico Einaudi à XXYYXX, j’écoute vraiment de tout. La musique qui m’influence le plus est celle qui raconte une histoire et qui fait voyager, peut importe son année, son style ou son compositeur.

Comment décrirais tu ton style musical ?

Je n’ai pas vraiment de style précis. Evidemment, c’est de la musique électronique, mais ça s’arrête là. Je n’ai justement pas envie d’être catalogué dans un style, je trouverais ça trop dommage. J’essaie de faire de la musique qui vient de l’âme, tout simplement.

_______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

 

Si tu étais une expression ?

Une expression genre, du visage, ou une expression prononcée ? Si j’étais une expression du visage, je serais un sourire. Je souris toute la journée. Et je rit beaucoup aussi. Si j’étais une expression, ça serait sûrement « Si vous voulez quelque chose que vous n’avez jamais eu, faîtes quelque chose que vous n’avez jamais fait. »

Si tu étais un super-héros ?

Question corsée. Chaque super-héros est vraiment unique en son genre… Je n’en trouve pas à chaud comme ça. J’aimerais juste pouvoir me téléporter un peu partout je pense. Et voler aussi, ça doit être carrément cool de voler. Mais pour la cape, je sais pas trop encore.

Si tu étais une addiction ?

Je serais un cocktail d’Opiacés, de Sexe et d’Antidépresseurs. Pas évident comme addiction hein…

Si tu étais une musique ?

La tout de suite, la première qui me vient à l’esprit serait Happy de Pharell Williams. Je suis une pile électrique chargée de bonne humeur, j’essaie de mettre des sourires sur chaque visage et cette chanson en a mis un sur le mien la première fois que je l’ai entendue.

Si tu étais un animal ?

Je serais peut être un Cerf. Je trouve cet animal absolument somptueux. Ou un Lion. La crinière, la force, la majesté… Et puis après je me réveille, je regarde dans le miroir et je me dis qu’il est grand temps que j’aille faire un peu de muscu.

Si tu étais un autre artiste ?

Je passe, il y à tellement d’artistes dans le monde qui m’inspirent que je ne pourrais pas en choisir un.

Si tu devais faire un Feat avec n’importe quelle artiste (mort ou vivant) ce serait avec ?

Si je pouvais le faire revenir, je ferais un Featuring avec Otis Redding. Ce mec est un pilier de la musique, littéralement. Il a vécu dans l’époque où quand un mec prenait le micro, pour déclarer sa flamme ou raconter ses problèmes, il laissait tout de coté et parlait avec corps et âme, dans le but de se faire entendre et comprendre, pas de se faire mousser sous les millions. Chacune de ses compositions est un chef-d’oeuvre, avec « For Your Precious Love » en favori. RIP Otis, un grand monsieur.

Quelle est la musique de ton Ipod que tu n’assume pas ?

Il y a tellement de sons dans mon iPod que je n’assume pas.. J’hésite entre Kyo et De Palmas mais je vais partir sur « Dernière Danse » de Kyo.

Tes projets pour la suite ?

Continuer à produire, puis présenter un Live Act des que j’en ai la possibilité. Pas de collaborations en vue pour le moment mais je n’ai pas d’idées arrêtées. Mais en tout cas, toujours continuer à faire de la musique gratuite, pour tous, tout le temps.

Le mot de la fin ?

N’hésitez pas a balancer messages, likes ou commentaires sur mon Facebook ou mon Soundcloud, je ne suis pas encore Disclosure donc je prends généralement le temps de répondre à absolument tout le monde. Merci pour cette interview, Bisous !

Merci à Aaron Scott d’avoir répondu à nos questions !

_______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
Aaron Scott
_______________________________________________________________________