Input your search keywords and press Enter.

Interview de … LeMarquis où les « Signs » d’une musique romantique.

Le Marquis Signs

À l’occasion de la sortie de son second EP intitulé « Signs », Riptide Music a invité LeMarquis à venir discuter de son actualité, de son futur et de sa conception musicale.

Désormais signé chez Club Riviera (Universal Music), le jeune LeMarquis nous a déjà fait cadeau de « Up All Night » ainsi que de « Friendzone« , 2 titres présents sur « Signs » mais il faudra attendre le 12 janvier pour la suite !

Tu disais de “Mindtrick” que c’était un assemblage de tes inspirations musicales, “Signs”, on sent une vraie ligne directrice, pourrais-tu nous expliquer sa conception ?

Je vais replacer un peu le contexte, car oui, c’est un assemblage d’inspirations mais je ne voulais pas l’exprimer dans le sens “il ne possède pas de ligne directrice”.

Les deux EP ont suivi un schéma de conception précis pour un résultat totalement différent.

Sur “Mindtrick” tu vas assister à un univers plus “électro” alors que sur “Signs”, je souhaitais transmettre une atmosphère plus “pop”, accessible à “tous”.

Que ce soit pour “Signs” ou “Mindtrick”, le processus de conception est le même. J’ai commencé par une guitare/voix, une fois satisfait du rendu, je me suis concentré sur l’arrangement (batteries, bass, snares etc).

En fait j’ai eu le même fonctionnement que si je réalisais un remix, la guitare acoustique a été retirée au profit d’autres guitares. C’est d’ailleurs pour cette raison que “Signs” possède énormément de guitares.

 

Sur cet EP, tu t’es affirmé en tant que compositeur de A-Z (Conception, Chant, Instruments), assisterait-on à un virage dans ta manière d’exécuter ?

Quand je conçois, je pose toujours en premier ma voix sur les morceaux. Pour exemple si on prend “Feel That” de “Mintrick”, tu entends le featuring mais il faut savoir que la toute première version est réalisée avec ma propre voix.

Une fois que je lui ai proposé le featuring, elle a retravaillé la piste vocale et ajouté sa touche personnelle.

Pour “Signs”, je ne ressentais pas le besoin de featurings, je me sentais “à l’aise” avec ma voix. Une fois que Club Riviera a écouté l’EP, ils ont validé les tracks avec ma vocale. Après je ne ferme pas la porte à de futurs featurings, mais je veux aussi pouvoir me faire plaisir en laissant ma voix sur certaines tracks.

Pourrait-on dire de “Signs” que c’est un EP plein de romance ?

Totalement, c’est mon univers, en général mes tracks parlent énormément de filles. “Mindtrick” c’était similaire, pour autant, c’est vrai que j’ai voulu mettre en avant un univers plus “romantique” sur “Signs”. Après “Signs” ne possède pas une seule histoire, c’est plutôt quatre tracks qui s’accordent.

 

Pour “Friendzone”, y aurait-il une anecdote derrière ?

(Rires)

Non, enfin pas comme tu le penses. Cette chanson est liée à une track de The Weeknd, “The Hills”: “ I’m just tryna get you out the friendzone / Cause you look even better than the photos…

Du coup cela m’a inspiré, je trouvais cela marrant ce côté “je vais te sortir de la friendzone”, je voulais aussi inverser les “rôles”, on entend toujours les mêmes choses c’est ennuyant.

Après c’était pas du tout en mode “poète maudit”, le titre parle seulement de soirée et de ce concept de “friendzone”.

La pochette de l’EP fait référence à la nature sauvage, il y a un côté indépendant, en quête d’émotions à la “Rimbaud”, serais-tu un poète des temps modernes qui utilise la musique pour s’émanciper ?

J’adore la question !

“Poète des temps modernes” je ne sais pas, enfin, si les gens pensent cela de moi, ça me ferais extrêmement plaisir mais je n’ai pas la prétention de m’affirmer comme tel.

Honnêtement, j’essaye seulement de composer des titres qui transmettront des émotions aux auditeurs. Le texte ainsi que l’univers c’est un bonus, si ceux qui écoutent se reconnaissent dans les tracks, ou même ressentent quelque chose, ce sera une belle réussite.

Je pense que la musique est un moyen d’émancipation, oui, on peut partager des sensations ou des concepts que l’on ne peut pas toujours exprimer par la parole.

Pour la pochette, on a travaillé avec un graphiste qui a eu cette idée de “nature sauvage”, tout le shooting s’est déroulé à Fontainebleau et je dois t’avouer que j’apprécie grandement le rendu, cela correspond parfaitement à l’atmosphère de “Signs”.

Aujourd’hui tu es chez Club Riviera (Universal Music), c’est une nouvelle étape dans ta carrière, qu’est-ce que cela va changer pour LeMarquis?

Clairement, c’est un tournant, chez Nowadays j’ai eu de très bons moments. Aujourd’hui, je viens de signer chez Club Riviera, c’est une toute autre aventure qui se prépare.

Club Riviera, c’est une major, c’est une toute autre ampleur, ce qui m’a surtout plu, c’est le fait qu’ils aient adhéré à mon projet tout de suite. Je n’ai pas eu à modifier mes compositions, forcément pour un artiste c’est une belle preuve de confiance, c’est mon travail et cela me motive a continuer dans ce sens !

Pour marquer la nouvelle aventure, on a refait tout l’univers graphique de LeMarquis en modifiant le logo et la charte graphique mais pour le son, cela reste ma production “brute”.

« MYL » et « Pressure » sont les deux tracks que le public n’a pas encore pu écouter entièrement, comment les présenterais-tu ?

MYL”, je dirais que c’est le son le plus club, selon moi, c’est le titre qui fait le lien avec l’ancien EP “Mindtrick” avec des synthés “groovy”.

Pressure”, c’est une track qui est dans la continuité d’”Up All Night”, elle est “catchy”, elle invite à danser l’auditeur. Elle se situe dans l’univers de l’EP “Signs”, si les gens ont accroché avec “Up All Night”, ils kifferont “Pressure” !

Pour terminer, je peux affirmer que “Pressure” est mon titre “coup de cœur”, j’espère qu’elle plaira à ceux qui écouteront, ce serait une belle réussite.

 

Je reviens sur la différence entre “Mindtrick” et “Signs” car on sent qu’il y a eu du changement, as-tu trouvé ton style définitif ou continues-tu d’expérimenter à travers ce que tu aimes ?

C’est plus de l’expérimentation, j’aime me laisser porter par mes inspirations, je ne pense pas pouvoir me cantonner à un style précis.

Quand on reprend mes anciennes tracks ou mes remix, il y a une diversité qui est importante, je ne me vois pas abandonner cela.

Aujourd’hui, les titres que je prépare pour la suite sont différents, je ne veux pas avoir un cadre et m’y tenir, je trouverais ennuyant de partager les mêmes sons, la même atmosphère.

 

En dehors de la musique, qu’est-ce qui anime LeMarquis (La littérature, les films, séries, l’amour, les proches …) ?

(Rires)

Pour être honnête, la musique me prend 90% du temps ! Et en dehors du projet “LeMarquis”, j’adore composer de la Trap ou du Hip-hop, ce sont des styles que j’apprécie énormément.

Après concernant les 10% restants, c’est une vie normale, sortir avec mes amis ou ma famille, regarder Netflix, faire la fête, voir des filles. A côté de la musique, je n’ai pas vraiment d’autres passions, je fais juste ce que j’aime.

 

Un petit portrait chinois :

 

  • Si tu étais un instrument ?

Une guitare, sans hésitation, c’est mon instrument fétiche.

 

  • Si tu devais composer la BO d’un film, ce serait quel genre de film ?

Un film dans le style de “Drive”, la bande son est juste monstrueuse, j’aurais aimé pouvoir la réaliser.

 

  • Si tu étais un personnage célèbre ?

Jimi Hendrix, c’est une très grosse inspiration !

 

  • Si tu étais un écrivain ou poète français ?

Charles Baudelaire !

 

  • Si tu devais passer une soirée, un jour, une semaine (Travis Scott, Tame Impala, Daft Punk) ?

Je passerais la soirée avec Travis Scott, une journée avec Tame Impala et la semaine avec Daft Punk.

 

Où vas-t-on pouvoir te retrouver dans les prochains mois ?

Paris et la France pour quelques dates qui seront bientôt annoncées.

 

Les lecteurs te connaissent bien chez Riptide Music, aurais-tu quelques douces paroles à leur transmettre ?

Tout d’abord un grand merci pour le soutien !

Ensuite qu’ils accrochent aux futurs projets, pouvoir les rencontrer en soirées. J’apprécie les retours honnêtes des gens, donc qu’ils continuent à venir me saluer et commenter la performance ou mes tracks.

Encore une fois, merci à vous d’être toujours plus nombreux !

 

On remercie LeMarquis pour son honnêteté, sa bonne humeur et on attend de ses nouvelles pour la suite de ses projets !

Responsable des gourmandises lettrées que je vous procurerai !