INTERVIEW DIRTYPHONICS

Dirtyphonics, ce nom vous dit peut être quelques chose, c’est le groupe de Bass Music de Charly ,Pitchin & Pho. A l’occasion du festival « Dream Nation » qui se déroulera ce weekend au dock de Paris et dont ils sont la tête d’affiche, on a voulu en savoir plus sur ce groupe qui fait sauter toute une planète.

Lire la suite

 

– Live au Dream Festival le 13 septembre 2014 –

Entre vous et nous,

 

1. Qui êtes-vous ?

Nous sommes Dirtyphonics, 3 parisiens avides de basses quel que soit le genre de musique.

2. Pourquoi avoir choisi ce nom de scène?

Nous voulions un nom qui représente notre musique et notre état d’ésprit. Le mélange de l’impact et de l’attention au détail.

3. Depuis combien de temps faites vous de la musique, et notamment du djjing?

On fait de la musique depuis qu’on est gamin. On a commencé en jouant dans des groupe de Metal, de Rock puis on a découvert la musique électronique et la french touch 1.0 de l’époque. Le Djing a commencé à ce moment la, vers 1998. Depuis, on peut dire qu’on a joué un peu de tout, de la House Music, de la Techno, de la Disco meme… Puis viens la révélation Drum & Bass… On a découvert une musique qui allie l’énergie de la scène Rock dans un univers électronique! Aujourd’hui, on produit et on joue de toutes ces musiques dites Bass Music. De la Drum & Bass évidement et aussi de l’Electro House, du Dubstep, de la Trap…

4. Quelles sont vos influences musicales et artistiques?

On en a des tellement diverses… En musique, Metallica, Pantera, Pendulum, Noisia, Daft Punk, Justice, Laurent Garnier, Amon Tobin, Quicy Jones, John Williams, Rick Rubin, Wu-Tang, Les Beastie Boys, … Plus généralement Jean-Paul Gauthier, Harley Earl, Jonathan Ives, Stanley Kubrick, Steve Pitocco…

5. Si vous pouviez décrire l’univers de Dirtyphonics en trois mots ?

Energie, Impact, Eclectique.

6. Si vous n’aviez pas été DJ comment vous verriez vous aujourd’hui?

Galaxie trotteurs?

Entre vous et votre public,

 

7. Quel est votre plus beau souvenir de live?

C’est dur d’en choisir un seul. Au cours de notre carrière on a eu la chance de faire tellement de shows différents autour du monde. L’année dernière, en Espagne on est monté sur scène sans avoir beaucoup d’info sur le festival ou on jouait et on s’est retrouvé en tete d’affiche sur la Mainstage devants 45,000 personnes. C’était le soir de l’anniversaire de Charly et avoir une marée humaine chanter à l’unisson ca créer forcement le frisson.

8. Avez vous une anecdote à raconter à nos lecteurs à propos de votre dernier live à l’Electric Zoo à New York?

On est a 6,000 km de chez nous et  juste avant le show, une vingtaine de nos hardcore fan de la #DIRTYarmy (street team de fans de Dirtyphonics) viennent nous backstage pour partager un moment simple, pur et plein d’emotion.

9. Dans quelle grande place ou festival aimeriez vous vous produire à l’avenir ?

On a eu la chance de réaliser beaucoup de rêves mais en France, nous n’avons jamais joué aux Francofolies de la Rochelle et à l’étranger, on a très envie d’aller partager notre musique en Amerique du Sud.

10. Que pensez vous de la scène underground française ?

L’underground français regorge de jeunes talents a découvrir…Le problème qu’on a en France c’est qu’on a pas de médias assez ouverts pour les jouer et les développer (en ce qui concerne la musique électronique). Partout ailleurs dans le monde, les scènes se nourrissent de l’intérieur et se soutiennent. En France, et spécialement à Paris, les scènes sont encore trop cloisonnées et on ne donne pas la parole aux bonnes personnes. Rien de nouveau mais il faudrait que ca change pour qu’on puisse être de nouveau fiers de notre patrimoine à l’étranger. Heureusement, une nouvelle vague (Dirtyphonics, Brodinski, Snake, Tchami, Mercer, Alesia…) fait parler d’elle et les medias français vont devoir s’adapter.

Entre vous

11. Quel super héros voudriez vous être?

Iron Man

12. Si vous étiez un animal ?

Un Lion

13. Si vous étiez un film ?

Dikkenek

14. Si vous étiez une musique et un autre artiste ?

Probablement du Wagner ou Rachmaninoff…

15. Avec quel artiste mort ou vivant aimeriez vous faire un featuring?

John Williams, Daft Punk, Hendrix…

16. Quelle musique dans votre iPod n’assumez vous pas ?

On assume tout, c’est bien le problème.

17. Quels sont vos projets pour l’avenir?

On est sur le point de sortir notre nouveau E.P. C’est notre nouveau bébé, on en est très fier et on est impatient  de le partager avec nos fans et de leur faire découvrir le son de Dirtyphonics sauce 2015. On a beaucoup tourné en Europe cet été et on re-part sur la route très vite avec une tournée aux US puis une en Australie, Nouvelle Zelande et Asie. Ca va nous occuper jusqu’à la fin de l’année. Apres ca 2015 va être très chargée, on a pas mal de surprises en stocks pour vous!

Merci davoir répondu à notre équipe. 


Plus d’infos sur Dirthyphonics :

Soundcloud 

Facebook