Interview Grego G

A l’occasion d’une nouvelle soirée No Soul ce mercredi 14 Octobre au Rex Club à Paris, Grego G nous fait le plaisir de répondre à nos questions pour en savoir un peu plus sur lui. Il sera accompagné mercredi par Luigi Madonna et Cesko.

1. Pouvez-vous vous présenter en quelques mots?

Hello ! Je suis GREGO G, je suis dj, je mixe de la musique électronique principalement, un peu partout à Paris et en province. Je passe mes journées à chercher de la musique sur le net et dans les vinyls shops de Paris tout en essayant tranquillement de sortir mes premières productions.

2. Depuis combien de temps faites-vous de la musique ?

J’ai acheté mes premiers disques et platines en 1994, et j ai commencé à mixer et apprendre mon métier jusqu’en 2001, c’est à ce moment que divers raisons m’ont poussé à m’éloigner du monde du djing et de la nuit. Après un break de plusieurs années, un ami proche m’a poussé à l’accompagner à une grosse teuf dans une warehouse avec Ricardo Villalobos. Et je dois avouer que cela a été comme un déclic pour moi, j’ai alors décidé de rebrancher mes platines et dépoussiérer ma collection de vinyls. Petit à petit, les choses ont décollé pour moi, et me permettent depuis 2008 presque tout les weekends d’avoir la chance de faire bouger les dancefloors à Paris ou ailleurs.

3. Quelles sont vos influences musicales ?

La base de ma culture musicale c’est vraiment toute la musique soul / funk /disco américaine et bien sur, avec du hiphop Français et US. Tout mon son vient des djs de Détroit et Chicago que j’ai eu la chance de découvrir au milieu des années 90 donc des djs tels que Derrick May, Jeff Mills, Juan Atkins, Moddyman(…) mais également les premiers dj parisiens comme Guillaume La Tortue, Jerome Pacman, Armand (…) qui sont la base et les piliers de la culture électronique en France. Enfin, quelques djs italiens comme Francesco, Farfa ou Miki.

Après pour la musique que je mixe, c’est pas un secret que Ricardo Villalobos celui qui m’inspire le plus, ses productions, ses dj sets, c’est vraiment ce qui a le plus influencé mon style. Je suis aussi ultra fan de la musique et des djs sets des roumains d’ Arpiar (Pero, Rhadoo, Raresh) et les autres comme Praslea, Barac… C’est eux qui m’apportent le plus dans ma vision du djing actuellement.

4. Réel pilier du mouvement underground à Paris, comment avez-vous fait pour être programmé aussi souvent dans les plus grands clubs ?

Ce qui m’a bien sur ouvert les portes des dancefloors parisien, c’est le fait d être le dj résident des soirées TWSTED ,CONCRETE ET WEATHER. Grâce à la confiance de Brice, Pete, Aurélien et Adrien, qui ont cru en moi, j’ai pu avoir cette exposition. N’étant pas producteur mais exclusivement dj, avec une  expérience et n’étant pas enfermé dans un style bien particulier, étant autant fan de techno que de house, j’ai toujours eu la chance de pouvoir évoluer entre les 2 scènes principales en électronique, ça me permet d’être aussi bien booker dans une soirée avec des djs techno comme Ben Klock, Marcel Dettmann ou à l’opposé, des djs comme Théo Parrish ou Moddymann donc ça me laisse la chance de jouer dans beaucoup de formats et lieux différents les weekends.

5. Pour vous, qu’est ce qu’un bon set ?

Etant super exigeant, la technique de mix est la base d’un set de qualité pour moi. Le truc que j aime, c’est quand 2 ou 3 disques tournent en même temps sur les platines et que tu puisses sur le dancefloor te dire que tu écoutes un truc unique qui sera juste sur le moment pour toi, pour te faire danser et passer un bon moment. Mais j’aime aussi bien un set ou je ne connais presque rien, c’est impossible de tout connaitre actuellement et c’est donc génial d’écouter un dj qui t amène à écouter autre chose que le le top 100 de beatport.

6. Un dj avec qui vous aimez mixer et pourquoi ?

j’ai eu la chance de mixer avec tellement de djs que j’admire et respecte qu’en choisir un serait bien compliqué. Je dirais que j’ai adoré mixer avec les artistes que j’écoute non stop comme les roumains d Arpiar ou des artistes de Perlon. Et pour les b2B avec les potes français je dirais Pacman, Yakine, Pit Spector plus pleins d’autres que j’oublie.

7. Quel vinyle écoutez-vous en boucle ?

Ricardo villalobos / 808 the bass queen

Moodymann /freaky mf

8. Quels sont vos projets futurs ? de nouvelles productions à venir ?

J’ai plusieurs projets de collaboration avec des amis qui arrivent, pas mal de remix aussi et beaucoup d’édit pour un usage vraiment dancefloor. Je réfléchis aussi à comment faire évoluer mes dj sets, j’aimerais bien par exemple essayer de rajouter des machines à mon set up classique de vinyl /cd donc quelques nuits blanches sont en perspective à imaginer comment intégrer cela à mon style de djing. Enfin, des dates vraiment sympa arrivent dans les prochains mois donc c’est une période super motivante, le principal étant pour moi de rester proche et de faire passer un bon moment aux gens sur le dancefloor, c’est ça mon objectif numéro 1.

9. Comment voyez-vous la techno aujourd’hui ?

Comme un courant majeur musical, on vit une période formidable pour notre culture et c’est génial de pouvoir vivre cela.

10. On vous retrouver le 14 octobre au Rex Club pour la soirée de No Soul au côté de Cesko, un petit mot sur cette soirée?

Pour moi, c’est toujours un sentiment particulier de mixer au rex, j’y allais encore mineur au milieu des années 90 pour écouter les all night de laurent garnier, j’ai grandit dans ce club et avoir la chance d’y jouer 20 ans plus tard, c’est un honneur ! Pour cette soirée, je serais obligé de préparer un set plutôt techno et le sound système du rex permet vraiment d’expérimenter pleins de choses différentes bref je compte les jours avant d’y être !


Les 5 conseils de Grego G

Conseil N°1 : Votre conseil pour un matin parfait ?

Un smoothie mangue / papaye / ananas, un set de Zip, un énorme spliff et là, on est prêt à attaquer les problèmes.

Conseil N°2 : La musique spéciale « sous la douche » ?

N’importe quelle musique d’Ark ou Pepe Bradock.

Conseil N°3 : Votre conseil voyage du moment ? Pourquoi ?

Franckfort ! Un vendredi pour une session au Robert Johnson et les shops de disques le samedi aprem.

Conseil N°4 : Votre conseil restaurant Parisien pour dîner entre potes ?

Le petit marcel burger, rue de lancry Paris 10ème.

Conseil N°5 : Votre conseil beauté aux barbus ?

Qu’ils ne trompent personnes et qu’on peut vite virer hipster en écoutant tales of us ……… 🙂

Merci Grego G d’avoir répondu à nos questions.

Plus d’infos sur Grego G :

[av_font_icon icon=’ue8f4′ font=’entypo-fontello’ style= » caption= » link=’manually,https://www.facebook.com/GREGO-G-220918167921226/’ linktarget=’_blank’ size=’40px’ position=’left’ color= »][/av_font_icon]

[av_font_icon icon=’ue913′ font=’entypo-fontello’ style= » caption= » link=’manually,https://soundcloud.com/grego-g’ linktarget=’_blank’ size=’40px’ position=’left’ color= »][/av_font_icon]


Related Post