Interview Henri PFR

A l’ocassion du United Festival (2×2 places à gagner), le DJ producteur Henri PFR a pris le temps de répondre à nos questions. Le belge fait partie du line-up pour les 10 ans du festival avec en autres, Nina Kravitz, Efix et Worakls. Rencontre avec un DJ Talentueux, qui vit son rêve et sa passion à fond !

Lire la suite

1. Qui es-tu ?

Je m’appelle Henri Peiffer. Je suis un DJ originaire de Bruxelles. Mon nom de scène est « Henri Pfr » et je suis accro à la deep house !

2. Depuis combien de temps fais-tu de la musique ?

Dès mes 7 ans, j’ai commence à jouer du piano. J’ai aussi une formation de musique classique avec le solfège. Plus tard, j’ai découvert Garage Band et c’est à l’âge de 16 ans que j’ai découvert mon programme de production: Ableton! C’est à cet âge-là que j’ai réellement commence à produire mes propres morceaux.

3. Quelles sont tes influences musicales ?

Mon père étant un grand fans des Rolling Stones et de Pink Floyd, j’ai été élevé au rock des années 70. Je pense qu’il faut être le plus possible ouvert sur la musique et en tirer le meilleur. Aujourd’hui, je peux très bien écouter du Beethoven comme j’écoute Skrillex par exemple!

4. Si tu pouvais décrire l’univers de « Henri PFR » en trois mots ?

Voyage. Douceur. Légèreté.

5. Ton titre « I’m Going Down » en collaboration avec EFIX a dépassé le million de vues récemment sur ta page. Quelles ont été tes premières impressions ?

Ce n’est pas la première fois qu’un de mes morceaux atteint le million de vues ou d’écoutes, mais c’est à chaque fois un sentiment très particulier. C’est purement symbolique, mais j’ai sauté de joie, comme à chaque fois lorsque j’atteins ce nombre.

6. Tu joueras donc le 21 février au Festival United. Comment te sens-tu avant ton DJ Set ? De quelle façon les prépares-tu ?

Avant chaque DJ Set, c’est à peine si je sais bouger tellement je suis stressé. Que je joue devant 50 amis ou dans un club de 5000 personnes, le sentiment est toujours le même. Mais à chaque fois, le stress disparait dès que j’appuie sur « PLAY ». Tout mon stress se transforme alors en un mélange de plaisir et d’énergie. Ce que je ressens quand je suis sur scène est assez indescriptible tellement c’est fort. Et j’aime partager mes émotions avec le public!

7. Justement, as-tu une petite anecdote  pendant un de tes live ?

Récemment, j’ai joué dans un club belge et au beau milieu de mon set, j’ai vu atterrir un soutien-gorge sur mes platines. Ça m’a plutôt flatté ! Mais dès ma sortie de scène, mes amis se sont mis à rire et j’ai compris tout de suite qu’ils venaient de me faire une blague.  J’ai éclaté de rire, bien que je me sentais un peu bête sur le coup…

8. Tu es très présent au sein de ta communauté sur les réseaux sociaux. Est-ce que c’est important pour toi de créer une réelle connexion avec ta communauté ?

C’est essentiel ! D’ailleurs quand je joue, je vais toujours parler à mon public après mon set. C’est important de comprendre ce qu’ils ressentent. Sans ma communauté, je serais peut-être encore cloîtré dans ma cave. Je ne les remercierai jamais assez de m’offrir la possibilité de faire voyager ma musique grâce et à travers eux!

9. Si tu étais un Super Héros ?

Je serais Batman, uniquement pour pouvoir transformer EFIX en Robin!

10. Si tu étais un animal ?

Un chat! quelle vie de rêve…

11. Si tu étais une addiction ?

La musique! La plus belle des addictions .

12. Si tu devais choisir une punchline ?

You Only Live Once !

Même si j’aime pas le terme « YOLO », je trouve qu’il faut profiter de chaque moment de notre vie. On n’en a qu’une donc autant la vivre à fond !

13. Si tu étais un autre artiste ?

Sans hésiter: Kygo !!!

14. Quel est le morceau dans ton ipod que tu n’assumes pas ?

Quand la musique est bonne de Jean-Jacques Goldman.

15. Avec quel artiste mort ou vivant aimerais tu faire un feat ?

Je me permets de dire Mick Jagger . Un génie à mes yeux.

16. Quels sont tes projets pour la suite ?

Actuellement, je me concentre sur la diffusion de mes productions originales ! J’y travaille maintenant depuis bientôt quatre mois et je suis impatient de vous les faire découvrir lors du festival.

17. Le mot de la fin ?

Merci beaucoup pour l’interview, et j’espère vraiment vous voir au maximum ce 21 février lors du festival ! Ça va être une tuerie !! 🙂

Bye bye ! On se voit au festival !

Merci à Henri PFR d’avoir répondu à nos questions.


 

Plus d’infos sur Henri PFR :

soundcloud

Facebook

Event Facebook United Festival


musichill