Interview N’to

N’to a pris le temps de répondre à nos questions au travers cette interview pour les followers de la Chill Music. Celui qui vient de sortir son tout nouvel EP « Monkey Man » sous le label Hungry Music (critiques à lire ici), se livre comme jamais sur sa carrière musicale, et ses meilleurs souvenirs.

Lire la suite

 

… Entre toi et nous,

1. Qui es-tu ?

Je suis un producteur de musique électronique de 29 ans. J’habite le sud de la France (Marseille)

2. Pourquoi avoir choisi ce nom de scène?

Anthony > Antho > N’to. Aucune signification particulière derrière mon nom. Mes potes m’appelaient juste comme ça.

3. Depuis combien de temps fais-tu de la musique, et notamment de la production?

Je compose sur logiciel depuis une dizaine d’année environ. Mais ayant commencé la guitare à 10 ans, j’ai toujours fait de la musique depuis.

4. Quelles sont tes influences musicales et artistiques?

Elles prennent racine dans le rock des 70’s que j’écoutais beaucoup étant jeune (The doors, Pink Floyd, Deep purple etc…). A l’adolescence je me suis ouvert à de multiples styles musicaux (Soul, Reggae, Jazz, Hip Hop, Classique). Puis il y a dix ans, je suis tombé amoureux l’électro planante/progressive et de la minimal allemande de l’époque grâce à des producteurs comme Stephan Bodzin, Extrawelt, Paul K, James Holden etc… Je me considère encore comme profondément influencé par ce parcours musical.

5. Si tu pouvais décrire l’univers de N’TO en trois mots ?

Vivant, contrasté, onirique.

6. Si tu n’avais pas été dans la musique, comment te verrais-tu aujourd’hui?

Probablement dans l’infographie. Animation vidéo, 3D etc…

 

… Entre toi et ton public,

7. Comment réalises-tu tes productions ? Quel est l’ingrédient premier d’une production réussite ?

Il n’y a pas forcément de règles ou de méthode miracle selon moi. Quelque fois l’inspiration vient de quelque part, un petit bout d’une musique, une scène de film, une image ou une sensation, puis la perspective d’un morceau en découle. D’autre fois je pars d’une « page blanche » et je lance un peu tout et n’importe quoi dans la marmite jusqu’à ce qu’une idée intéressante apparaisse. C’est un peu basique et attendu mais l’ingrédient premier pour moi reste la persévérance.

8. Pourquoi ne pas avoir fait quelques temps de Djjing avant la production ?

Ça ne m’a pas attiré. Le besoin de créer des morceaux originaux était tout simplement plus fort.

9. Quel est ton plus beau souvenir de live? As-tu une anecdote à nous raconter ?

J’ai énormément de bons souvenirs. C’est dur d’en sélectionner un en particulier. Un de ceux qui m’a le plus marqué malgré tout reste un de mes lives au festival WeArt à Marseille, deux jours après mon anniversaire. Une très grosse scène (impressionnante), mes amis, ma famille et un public dément. Ca restera gravé 🙂

10. Dans quelle grande place ou festival aimerais-tu te produire à l’avenir ?

Difficile à dire aussi. Il y a tellement de lieux magiques et de « grands » festivals maintenant… J’ai souvent été agréablement surpris par de « petits » lieux ou clubs inattendus qu’on sait jamais à quoi s’attendre. On verra 🙂 je préfère me laisser surprendre maintenant.

11. Que penses-tu de la scène underground française ?

La scène underground française prend une allure très intéressante depuis peu. Je trouve que le spectre de l’électro s’élargit beaucoup et prend de plus en plus des formes hybrides inattendues. La richesse des producteurs (français y comprit) s’en trouve accrue et je trouve ça super positif et prometteur 🙂

12. Lequel de tes titres te rend le plus fière ?

Dur à dire aussi 🙂 J’en ai bien 2 ou 3 préférés mais aucun n’est en tête. Peut être « the sand dealer » ou « the bosnian » s’ il faut en citer.

 

… Pour en savoir plus,

13. Quel super héros voudrais-tu être ?

Je sais pas… un super héros à la con 🙂

Genre supérette, qui fait sa loi dans les rayons.

14. Si tu étais un animal ?

Un ours polaire

15. Si tu étais un film ou une musique ?

« The big lebowski »

16. Blondes ou brunes ?

90C

17. Avec quel artiste mort ou vivant aimerais-tu faire un featuring?

Django Reinhardt

18. Quelle musique dans ton iPod n’assumes-tu pas ?

Des’ree – Life (ouais je sais qu’il est VRAIMENT pourri)

Je l’assume carrément pas mais ce morceau me poursuit c’est horrible.

19. Quels sont tes projets pour l’avenir?

Le développement de notre label Hungry Music avec mes acolytes Worakls et Joachim Pastor.

Un album et surement un tout nouveau live, plus vivant et plus coloré qu’avant 🙂

Merci d’avoir répondu à notre équipe.


Plus d’infos sur N’TO :

Soundcloud

Facebook