Mura Masa : Le précoce de la musique électronique

Vous n’avez certainement pas pu passer à côté de Love$ick, LE feat de la rentrée. On vous en avait déjà touché quelques mots dans notre dernière Chill Sunday ! Un titre trap signé par l’artiste électro Mura Masa et le rappeur américain A$AP Rocky. Un mélange très satisfaisant mêlant les mélodies planantes de Mura Musa au flow monstrueux d’A$AP qui a trouvé son public très rapidement, avec aujourd’hui plus de 800k écoutes cumulées, en une dizaine de jours seulement. Un succès à l’image de la carrière du jeune DJ anglais : rapide et fulgurant. Chill se focus sur cet artiste surprenant qu’est Mura Masa.

Si tu étais déconnecté du monde la semaine dernière…

Le Commencement

À seulement 20 ans, le producteur britannique de son vrai nom Alex Crossan, a déjà tout d’un grand. Cela fait seulement deux ans que le jeune anglais produit de la musique et pourtant il a déjà de grosses références. Son premier succès, c’est à 18 ans qu’il le vivra avec ‘Lotus Eater’. Pour ce titre, pas de blabla, pas de featuring, juste des phases planantes qui nous transportent loin, très loin, pendant 3 minutes 30. Une merveille.

L’enchaînement sans fausses notes

Suivirent de nombreuses pépites comme ‘Love For That’ en featuring avec Shura, chanteuse anglaise à la voix envoûtante. ‘What if I go?’, fût lui aussi un énorme succès qui trouve sa force – là encore – dans un featuring qui se marie merveilleusement bien aux sonorités colorées, que nous balance le jeune DJ dans les oreilles. Une tuerie !

Pourquoi s’intéresser à Mura Masa ?

Ce qui a séduit la rédaction, c’est l’attrait qu’a Mura Masa pour la « variation ». Il nous arrive d’écouter des œuvres linéaires qui ne varient pas, qui restent dans le même ton. Mura Masa, lui, voit les choses autrement. On sent que ce gars-là respire la musique. On se sent en présence d’un vrai musicien qui essaye de casser les codes du genre en variant entre des mélodies planantes et des drops plus électroniques, plus électriques.

Il y a une véritable recherche, un travail. C’est surement ce côté original de sa personnalité d’artiste qui lui a permis, à 20 ans, d’être là où il en est. Ses mélodies colorées et ses nombreux featurings avec des artistes pop amènent un aspect très positif, ce fameux « good feeling » qu’on aime ressentir. Surtout à l’approche de l’automne et de sa morosité caractéristique.

« Seul l’avenir nous le dira »

Le meilleur reste surement à venir pour ce précoce de la musique qui surprend ses fans à chaque bombe qu’il lâche. Ses beats enjouées vous ferons voyager dans son univers. Mura Masa est actuellement en tournée dans toute l’Amérique du Nord, mais bonne nouvelle pour vous amis Parisiens, il vous rendra visite le 17 novembre prochain au Trabendo. Alors allez-y, foncez !


Plus d’informations sur Mura Masa :

[av_font_icon icon=’ue8f4′ font=’entypo-fontello’ style= » caption= » link=’manually,https://www.facebook.com/MuramasaMusic’ linktarget=’_blank’ size=’40px’ position=’left’ color= »][/av_font_icon]

[av_font_icon icon=’ue8b2′ font=’entypo-fontello’ style= » caption= » link=’manually,https://soundcloud.com/muramasamusic’ linktarget=’_blank’ size=’40px’ position=’left’ color= »][/av_font_icon]

[av_font_icon icon=’ue8b1′ font=’entypo-fontello’ style= » caption= » link=’manually,http://www.muramasa.me/’ linktarget=’_blank’ size=’40px’ position=’left’ color= »][/av_font_icon]

Related Post