Report – Animalz

Il y a tout juste deux semaines, le samedi 17 octobre, s’est déroulée « LA » soirée Bass Music de la rentrée. Animalz a envahi la Capitale avec un line up plus que solide et un lieu prestigieux, le Dock Pullman. On y était et on vous livre notre ressenti

Pour être honnête, c’était une de nos premières vraies soirées Bass Music, on avait un peu la pression et pas mal d’à priori concernant les « dropeurs » mais également au niveau du son assez « sauvage ». Mais bien sûr, comme dit le proverbe, « il n’y a que les cons qui ne changent pas d’avis ! ». Pour le coup, notre avis a changé radicalement.

ANIMALZ : L’évènement Bass Music de l’année

Nous sommes arrivés très tôt pour interviewer l’une des têtes d’affiches, le grand Figure ainsi que les Gentlemen’s Club (50 carrot, Coffi & Soloman). Nous avons pu voir une « horde » de gens, certains vêtus de déguisements d’animaux, d’autres de costumes de Star Wars et surtout beaucoup de mecs torses nus. Tous étaient en communion et réunis sous le même signe, celui de la Bass Music.

Report animalz 1

Nostalgia a ouvert le bal et a alors planté le décor assez rapidement, avec un set surpuissant, à ce moment là toutes nos fausses impressions sont parties en éclats et on s’est dit que si c’était ça le warm up, le reste devait être vraiment épique et, en effet, ça l’a vraiment été…

Arrive ensuite l’américain KJ Sawka accompagné de son octopad. Le public accroche, les basses déferlent, ce qui met tout le monde d’accord. La soirée est officiellement lancée, c’est à ce moment qu’on a de suite su que le meilleur restait à venir.

Report animalz 10

L’équipe de Savage Society, composé de Bloodthinnerz, Blankface et Maze, premier passage en Europe et premier carton pour les 3 compères, ont envoyé du lourd sur toute la durée de leur set.

Report animalz 9

Le Gentlemen’s Club débarque sur scène, une des têtes d’affiche de la soirée, le gang composé de 50 carrot, Soloman et Coffi, dont nous avons eu la chance de réaliser une interview totalement awesome que vous aurez la chance de découvrir très prochainement. Nous avons passé une petite heure en compagnie des Gentlemen’s, qui étaient déjà surexcités et complètement fous, on peut même dire qu’ils se sont transformés en machine de guerre, dès leur monté sur scène.

Report animalz 8

Les têtes d’affiches s’enchaînent, vient alors le tour de Figure et son TerrorVision Live Vidéo Show. Nous avons aussi eu l’occasion de l’interviewer, un peu de pression mais on a tout de suite compris que c’était un artiste très humble et cool, il nous a invité à venir voir son live et franchement c’était une énorme claque. Son show était juste exceptionnel, les drops tous plus fous les uns que les autres, le tout illustré par des vidéos « gores » à souhait !

Report animalz 7

L’évènement de la soirée, c’était le groupe Dirtyphonics qui a atomisé les personnes présentes ce soir là, avec des sons en exclusivité mondiale. On se doute que pas mal de personnes n’ont pas survécu à l’enchaînement Figure/Dirtyphonics, mais mon dieu que c’était bon !

Report animalz 6

Lord Swan3x nous a impressionné par son set explosif, il n’a rien à envier à ses pères, on peut le dire, un artiste à surveiller de près qui sera probablement un nouveau grand nom pour la scène dubstep.

Report animalz 5

Clap de fin avec l’excellent Macky Gee, qui achève les animaux dans la fosse, pour une fin en apothéose et une ambiance électrique jusqu’à la dernière minute. Le Dock Pullman aura bien résisté, comme il a pu, à la déferlante Bass Music.

Report animalz 4

Ce qui a rendu cette soirée exceptionnelle, en plus du plateau très alléchant, c’est une organisation très bien rodée, les agents de sécurité étaient très compréhensifs et amicaux, ce qui est plutôt rare de nos jours…

Donc si vous avez raté cette édition, on vous conseille vivement d’aller à la prochaine, dont nous vous tiendrons informée, avec peut être encore une fois des places à gagner, pour toi public !

Report animalz 3


 

Related Post

musichill