Report Brunch Electro @ Pavillon Baltard

Enjaillement total pour cette nouvelle édition du Brunch Electro

On vous en avait parlé il y a plus d’une semaine, le Brunch Electro by Marvellous Island faisait son grand retour le week-end dernier au Pavillon Baltard. Nous y étions et on vous raconte notre journée ensoleillée. Sachez qu’après cette lecture, certains d’entre vous vous regretteront de ne pas être venus.

Coups de Soleil organique et coups de Massues auditifs

Arrivés sur les lieux vers 14h, l’immense bâtisse du Pavillon Baltard se dresse devant nous et les premiers coups de kick raisonnent à travers les vitres. Dépêchons-nous les amis !

On récupère rapidement une carte cashless obligatoire pour se désaltérer et prenons la direction de la piscine pour se rafraichir car il commence à faire très chaud. Bon, on est loin du bassin Olympique mais que c’est agréable. On pique une petite tête, on se bat à grands coups de frites, on se chamaille avec les quelques enfants présents puis on part écouter les artistes présents actuellement sur scène.

brunch-electro-marvellous-5

Composé de Okura & SeeD, le duo QANTVM nous a tout de suite mis dans le bain avec leur tech house tropicale très entraînante. La qualité sonore du lieu est à souligner, l’acoustique de la salle est parfaite, les enceintes font leurs effets, et nous on commence vraiment à kiffer cette journée.

Détour par l’espace restauration, car on ne s’est pas privé de manger pour rien ! On voulait déguster l’un des magnifiques burgers proposé, on a été servi. On jette notre dévolu sur Goody’s Gourmet Burgers, déjà présent au Marvellous Island et pour cause.., ils sont tout simplement orgasmiques ! Accompagné d’une bière bien fraîche, le combo est parfait.

brunch electro marvellous

Les tables géantes font leur effet et tout le monde se prend au jeu en discutant avec ses voisins.

Il est déjà 18h et l’espace est déjà bien rempli, le dancefloor lui aussi commence à s’animer. Matias Aguayo est aux platines et le moins que l’on puisse dire c’est que le Monsieur c’est comment chauffer une salle. Sa house pétillante et raffinée nous embarque pour un voyage en terre Chilienne.

La suite de la journée fut rythmée entre des allers-retours dans la piscine, des parties de puissance 4, plusieurs massages, beaucoup de dilettante dans les espaces chill à l’ombre et énormément de tapage du pied dans le hall.

On a particulièrement apprécié la prestation du duo Amentia qui nous a régalés avec un set techno-electronica assez expérimentale. Vêtus d’un masque de loup, les deux compères n’ont pas fait dans la dentelle, malgré un début de set audacieux où nous étions un peu perplexes, la suite s’est avérée être d’une qualité rare et nos corps ne voulaient pas s’arrêter de danser.

brunch-electro-marvellous-4

On conclut le set et quitte tranquillement cette journée avec de jolis coups de soleil et la sensation d’avoir été en vacances le temps d’une journée. Ce type d’évènement manque cruellement dans la région et on attend avec impatience que d’autres collectifs s’y mettent ! A bon entendeur.

[av_hr class=’default’ height=’50’ shadow=’no-shadow’ position=’center’ custom_border=’av-border-thin’ custom_width=’50px’ custom_border_color= » custom_margin_top=’30px’ custom_margin_bottom=’30px’ icon_select=’yes’ custom_icon_color= » icon=’ue808′ font=’entypo-fontello’]

 

Related Post