REPORT – Eco Cabaret Vert Festival 2015

La semaine dernière, nous avons participé à un rodéo trip dans la campagne ardennaise. Quatre grands jours de folie pour la 11ème édition du festival Éco Cabaret Vert. Chaleur, poussière, électro, rap, reggae, rock, pluie, boue, art de rue […] on vous raconte tout sur ce festival qui ne cesse de s’agrandir !

La pluie aura donné un effet glauque à l'entrée du festival durant quelques instants.

La pluie aura donné un effet glauque à l’entrée du festival durant quelques instants.

 Présentation

 L’éco Cabaret Vert est un festival de 4 jours (20 aux 24 août 2015) se déroulant dans le square Bayard de Charleville-Mézières (Ardennes). Pourquoi « Eco Cabaret Vert »? Ce festival se dit depuis sa création en 2005, écologique, et fait tout pour y rester. Un festival familial, à taille humaine, qui comporte beaucoup d’associations et qui mise sur le local. Cette année pour sa 11ème édition, le Cabaret annonce une programmation à 360 degrés, très variée, allant du rock à l’électro en passant par du reggae ou encore de la pop. Il y en a pour tous les goûts ! Nous allons dès à présent vous faire part de notre ressenti pour ce 1er Rodéo trip dans les Ardennes. Let’s go !

[av_slideshow size=’featured’ animation=’fade’ autoplay=’false’ interval=’4′ control_layout= »]
[av_slide id=’13999′][/av_slide]
[av_slide id=’14000′][/av_slide]
[av_slide id=’14001′][/av_slide]
[av_slide id=’13997′][/av_slide]
[av_slide id=’13996′][/av_slide]
[av_slide id=’13995′][/av_slide]
[/av_slideshow]

[av_hr class=’short’ height=’50’ shadow=’no-shadow’ position=’center’ custom_border=’av-border-thin’ custom_width=’50px’ custom_border_color= » custom_margin_top=’30px’ custom_margin_bottom=’30px’ icon_select=’yes’ custom_icon_color= » icon=’ue808′ font=’entypo-fontello’]

Day#1  – JEUDI 20 AOUT

19h00

La petite scène « Les Temps des cerises » commence à nous faire groover avec du reggae dub par un collectif musical Raspect Crew. Le début du Cabaret est lancé, on est chaud !

22h30

On ne peut quitter cette mini-scène lorsque Electro Userz enchaine de suite avec la session reggae précédente. C’est désormais sur une bonne techno house que notre corps s’ambiance. Ça tape très fort !

00h30

Paul Kalkbrenner a déjà commencé son set sur la grande scène « Zanzibar » et le public est au rendez-vous. Tête d’affiche de ce jeudi soir, la techno passionnante du bj berlinois envoute les Ardennes. Un set tellement puissant que les basses ont eu du mal à suivre le rythme et nous avons eu le droit à quelques coupures. Dommage!

Mais c’est à la fin de la nuit, vers 1h30, que Gramatik nous propulse directement dans une ambiance bien groovy. Le groupe fait découvrir son style particulier et difficilement définissable en débutant par ses titres classiques de soûl/funk comme « Just Jammin », puis plus le temps passe plus le rythme s’accélère pour terminer sur de la techno minimale dubstep ! Une prestation progressive qui nous a fait monter très haut harmonisant saxophone, trompettes et guitares. Première soirée : check !

[av_hr class=’short’ height=’50’ shadow=’no-shadow’ position=’center’ custom_border=’av-border-thin’ custom_width=’50px’ custom_border_color= » custom_margin_top=’30px’ custom_margin_bottom=’30px’ icon_select=’yes’ custom_icon_color= » icon=’ue808′ font=’entypo-fontello’]

Day#2  –  VENDREDI 21 AOUT

18h00

On se remet doucement dans l’ambiance avec le hiphop californien de Jurassic 5 qui n’aura pas mis longtemps pour réveiller la foule. Un live époustouflant et surprenant !

20h10

On continue la soirée avec The Shoes, un duo de la région qui va apporter une touche électro/rock au Cabaret Vert. Un live puissant, qui d’ailleurs détermine le style de leur dernier album « Chemicals« .

22h00

Arrive le tour de Ratatat. Les deux new-yorkais enflamment la scène avec leurs nouveaux titres qui font fureur en ce moment sur tous les médias. Un live magique, entrainant et surtout passionnant comme on les aime. Ratatat a su montrer son univers aux français qui par malheur ne connaissaient pas encore ce groupe. I LIKE !

00h10

Place à la tête d’affiche du festival : The Chemical Brothers ! Fière de nous présenter ce groupe mythique electro/rock, le Cabaret avait tout préparé. Communication poussée sur les médias, scène surpeuplée d’éclairages, écrans géants sur les côtés, lazers […], un moment très attendu.

Un début plutôt difficile avec quelques soucis techniques (coupures) qui malgré la bonne fois des techniciens revenait à plusieurs reprises. Un live qui était en dessous de mes attentes compte tenu de la communication faite sur ce groupe.

Déçu par le live de The Chemical Brothers on court vite à la scène des Illuminations pour Mr Oizo. La french touch est là. Durant 1h le français va soulever la foule sur de l’électro/techno bien monstrueux ! Mr Oizo arrive en un rien de temps à mettre K.O le public en délire face à son titre « Positif ». Un régal. Bref il est temps d’aller dormir au camping. (ou pas)

[av_hr class=’short’ height=’50’ shadow=’no-shadow’ position=’center’ custom_border=’av-border-thin’ custom_width=’50px’ custom_border_color= » custom_margin_top=’30px’ custom_margin_bottom=’30px’ icon_select=’yes’ custom_icon_color= » icon=’ue808′ font=’entypo-fontello’]

Day#3 – SAMEDI 22 AOUT

14h30

Réveil calme avec le reggae des « Temps des Cerises » par Raspect Crew qui commencent leur mixe. Bière en main et chillance.

23h10

Avant le souk de Vandal, on se pose devant la mélodie de Rone. Qui d’ailleurs n’était pas si mélodieux que ça. Le français y allait plutôt fort sur les basses, ce qui a rajouté encore plus d’intensité et de frappe. YES !

1h30

Vient ensuite le moment de Vandal sur la scène des Illuminations. Et là, gros bordel. Vandal commence directe par imposer son raggateck, mélange de reggae et de techno. L’artiste underground va faire taper du pied le Cabaret Vert! Un set parfait et une foule en délire !  Obligé, il en aura conquis plus d’un.

 [av_hr class=’short’ height=’50’ shadow=’no-shadow’ position=’center’ custom_border=’av-border-thin’ custom_width=’50px’ custom_border_color= » custom_margin_top=’30px’ custom_margin_bottom=’30px’ icon_select=’yes’ custom_icon_color= » icon=’ue808′ font=’entypo-fontello’]

Day#4  – DIMANCHE 24 AOUT 

La der des ders. Dernier jour au Cabaret Vert qui ne pouvait que mieux se finir avec Tyler, The Creator et Fakear. Le rappeur US très attendu par les connaisseurs a enflammé la scène des « Illuminations ». Son beat n’aura pas empêché les festivaliers de sautés dans la boue. Pour une fois qu’il fait un tour en France, fallait en profiter.  Gros rap, grosse basse, enfin bref du Tyler tout craché !

Fakear clôture cette 11ème édition du Cabaret vert en beauté, on ne pouvait lui en demander mieux. Jouant son dernier live de l’été, le jeune beatmaker français s’est tout simplement laissé emporter par son électro puisée au quatre coin du monde. Un concert unique où le producteur fait vivre ses morceaux. Juste incroyable !

 [av_hr class=’short’ height=’50’ shadow=’no-shadow’ position=’center’ custom_border=’av-border-thin’ custom_width=’50px’ custom_border_color= » custom_margin_top=’30px’ custom_margin_bottom=’30px’ icon_select=’yes’ custom_icon_color= » icon=’ue808′ font=’entypo-fontello’]

[av_font_icon icon=’ue82b’ font=’entypo-fontello’ style= » caption= » link= » linktarget= » size=’60px’ position=’center’ color=’#135cd0′][/av_font_icon]

CE QUE L’ON A RETENU DE CES 4 JOURS

– Une nourriture locale et à des prix corrects, ça change des autres festivals qui proposent le plus souvent des fast foods hypers chers. Les croutes ardennaises MIAM MIAM

– Un espace animation avec art de rue, théâtre, mini musée, jeux ludiques, espace BD, cinéma […]. Idéal pour la détente de l’aprem

– Les toilettes sèches ! Et oui oui, écolo, propre, et sans odeur. Perfect !

– La foule en délire lors du set de VANDAL et pour le live de Tyler, The Creator. Mortel

– Une fin magique avec Fakear

[av_font_icon icon=’ue82c’ font=’entypo-fontello’ style= » caption= » link= » linktarget= » size=’60px’ position=’center’ color=’#135cd0′][/av_font_icon]

CE QUE L’ON A MOINS AIMÉ

 – La pluie et la boue, par pitiééééé ! Au revoir baskets

– Les quelques coupures sur la scène Zanzibar

– Temps trop court. 1h00 pour chaque artiste, difficile de les quitter. On en veut toujours plus !

Promis, on reviendra quand même l’année prochaine !

[av_hr class=’full’ height=’50’ shadow=’no-shadow’ position=’center’ custom_border=’av-border-thin’ custom_width=’50px’ custom_border_color= » custom_margin_top=’30px’ custom_margin_bottom=’30px’ icon_select=’yes’ custom_icon_color= » icon=’ue808′ font=’entypo-fontello’]

Related Post

musichill