Report – Hungry SuperBand à l’Olympia

Une fois n’es pas coutume, le vendredi soir marque le début du week-end et des festivités pour la capitale Parisienne et ses pensionnaires. Comme à notre habitude, nous ne dérogeons pas à la règle de nous amuser le temps d’une soirée et quoi de mieux que de commencer avec le concert du très attendu Hungry Superband à l’Olympia. Joachim Pastor, N’To et Worakls composent le Label Hungry Music 100% français et sillonne la France depuis maintenant un an.

« Consécration » pour le Hungry Superband à l’Olympia

Mon associé Adrien m’ayant lâchement abandonné, c’est avec une de mes plus fidèle acolyte Meryll que je m’y rends. Direction la salle mythique de l’Olympia, il est 19h30 et une affluence certaine est déjà figée (de froid !) devant l’entrée. L’humeur est à la fête et à la rigolade malgré un thermomètre un peu frileux. Billets en poche, bière à la main mais blouson sur le dos (le vestiaire fut malheureusement pris d’assauts dès l’ouverture des portes) nous voici prêts pour un concert qui s’annonce épique dans cette enceinte si chère aux parisiens.

Le premier artiste à se produire est le talentueux Joachim Pastor. Après deux ans de collaboration sur le label, ce prodige français issu de cette nouvelle génération d’artiste qui ne se cantonne pas seulement à passer des disques, nous a livré une performance digne des plus grands. Il a clairement réchauffé une salle déjà bien remplie avec sa techno mélodique puissante, planante et envoutante. L’acoustique de la salle est parfaite, le jeu de lumière est réglé à la perfection. 50 min de pur plaisir pour nos oreilles. L’ambiance est digne d’un festival et ce n’est que le début. Petite sélection de quelques morceaux que nous avons particulièrement appréciés :

1er entracte, nous profitons de ce court moment de battement pour nous accorder une pause bière bien mérité et reposer nos jambes qui ont déjà bien travaillé !

Second artiste à se produire : N’To, que nous avons déjà interviewé.

Cet originaire de Marseille est loin d’être méconnu du public français. Il écume depuis plusieurs années les scènes aussi bien françaises qu’européennes. Accompagné de son ami au xylophone et à la batterie, il nous fait voyager dans un univers qui lui est si propre. Le « Perc Vivre 2015 », nouveau projet qu’il présente ce soir est un vrai bijou. Une techno pure et « pointilliste » qu’il construit et déconstruit avec aisance. N’To colore à merveille ses pistes grâce à une sélection parfaite des morceaux qu’il joue.

L’euphorie du public atteste de la qualité du spectacle que nous livre cet artiste. L’ambiance est incroyable, la salle entière, maintenant danse, que l’on soit dans la fosse ou sur le balcon, tous les corps se déhanchent. Une seconde pause nous attend avant le troisième et dernier performeur : Worakls

Le début du set commence par l’arrivé non pas d’un mais 5 artistes sur scène : Worakls au commande des platines et du piano suivi d’un violoniste, d’un violoncelliste, d’un guitariste et d’un alto. C’est parti pour 50 min de concert ou électro et acoustique s’entremêlent pour ne former qu’un. Le set est parfait. Ce jeune auteur, compositeur, interprète, et fondateur du Label ne cesse d’étonner. À chacun de ses passages, le public est en plein effervescence.

Le dernier morceau est joué, s’en suivent 10 bonnes minutes d’applaudissement. La salle entière ovationne tous les protagonistes de la soirée. L’émotion est palpable, la famille et les amis des artistes sont présents et Joachim Pastor que nous avons eu la chance de croiser au Zig Zag pour l’after party nous a déclaré « avoir vécu une vraie consécration ce soir et remercie le public parisien d’avoir répondu présent ».

Les oreilles encore chaudes, les doigts de pied frétillants, nous quittons ce lieu chargé d’histoire avec une exaltation indescriptible. Prise de décision commune, nous finissons au Zig Zag pour continuer la soirée. Si vous hésitiez à sortir ces derniers temps, sachez que la scène électronique française se porte très bien et n’attends que vous pour continuer à la faire perdurer… Rendez-vous pris pour l’Electroshock et le plus grand festival électro de France a Marseille dans 10 jours, on espère vous y voir, en tout cas, c’est sur qu’on a prévu de vous raconter ça !


Plus d’information sur Hungry Music :

[av_font_icon icon=’ue8f4′ font=’entypo-fontello’ style= » caption= » link=’manually,https://www.facebook.com/hungrymusic.fr/?fref=ts’ linktarget=’_blank’ size=’40px’ position=’left’ color= »][/av_font_icon]

[av_font_icon icon=’ue8b1′ font=’entypo-fontello’ style= » caption= » link=’manually,http://www.hungrymusic.fr/’ linktarget=’_blank’ size=’40px’ position=’left’ color= »][/av_font_icon]


Related Post