Report – We Are Together

À l’occasion de la 5ème édition du festival We Are Together, notre reporter d’un jour s’est rendu sur place. En 4 ans, le festival We Are Together est devenu un rendez-vous incontournable de la musique électronique du sud de la France. Une programmation qui fait rêver : Sven Väth, Fritz Kalkbrenner, Worakls, Kenny Larkin, Thylacine, Stwo ou encore Stereoclip… À l’occasion de cette 5ème édition, Marion nous offre un report sur son expérience à Marseille.

Une 5e édition explosive: We Are Together

 

C’est le soir d’Halloween et on n’a rien trouvé de mieux à faire que d’aller à la We Are Together … et on a eu raison ! Alors qu’on priait presque tous les jours pour avoir un super temps, un miracle est arrivé : il ne pleut pas et il fait plutôt bon pour un 31 octobre. On va pouvoir faire ça dans de bonnes conditions. Pour sa 5e édition aux Docks des Suds, le festival accueille près de 15 000 personnes. WeArt impose son style et le monde est au rendez-vous, avec une programmation comme ça il fallait s’y attendre !

Tout le monde s’agitent pour rentrer le plus vite que possible, c’est finalement pile pour Stereoclip qu’on arrive sous le chapiteau. Une estrade est disposée sur presque toute la longueur, ce qui nous oblige à  danser qu’on le veuille ou non, et nous fait ressentir la musique de la tête au pied. Une super entrée en matière avec des basses réglées comme il faut, prêt à passer une bonne soirée !

Quelques bières bien remplies pendant qu’on attend avec impatience le set de Fritz Kalkbrenner qui, comme on pouvait l’imaginer, nous a totalement émerveillé une fois de plus. Du grand Kalkbrenner qui termine avec Sky and Sand à 1h du mat et nous fait regretter que ça soit déjà fini. Il a mis le feu et on est super chaud pour accueillir les dj suivants.

Joachim Pastor prend la relève et tente de garder notre énergie mais après Fritz K difficile de tenir le rythme. On s’attendait à quelque chose qui allait nous rendre complétement dingue, et on se retrouve finalement avec une musique mal réglée où on ne retrouve pas le rythme qui nous plaît, dommage.

Un petit tour auprès de Efix qui nous éblouit : venu avec un orchestre réduit pour son premier Live, le violon que nous n’avons pas l’habitude de voir parmi nous est hyper bien accueilli, on est ravi. On est tous entraînés par cette douce mélodie mêlée au gros son de cette artiste.

report_weart1

Pour ce qui est de Sven Vath, dans la salle des sucres avec le plafond flottant, on est subjugué par ce qu’il fait, l’ambiance dans la salle est au top niveau. On ne pouvait pas louper ça !

report_weart2

On retourne sur la grande scène, près à suivre N’to à qui on souhaite un super anniversaire, et vu le bruit qu’on a fait il a compris. Il nous joue d’ailleurs « Petite » comme un dieu. Puis c’est le tour de Worakls Band et enfin Hungry Superband qui commence avec la fameuse « Question Réponse ».

Les trois derniers artistes en même temps s’allient pour briller et enchanter les Docks tout entier ! La musique fuse et nous emporte, ils donnent le meilleur d’eux-mêmes pour notre plus grand bonheur. On ne peut rien leur reprocher, ils aiment ce qu’ils font et nous on les aime.

report_weart3

Pour finir, on est allés voir Kenny Larkin et Ø [PHASE] qui nous ont tenu jusqu’au bout, même s’il fallait avoir dormi toute la journée pour rester à fond jusqu’à 8h du mat’ sans interruption !

Bien sûr, il ne faut pas oublier que comme tout bon festival, il y avait de bonnes choses à manger, quelques tables pour lesquels les festivaliers se battent, affamés, (presque) fatigués d’avoir dansés comme des fous et de s’être autant dépensés ! Parce que oui, il ne faut pas oublier qu’en allant à un festival comme celui-ci on fait un peu notre sport de l’année. Notre corps tout entier en prend un coup !

En bref :

C’est donc un 5e festival réussi haut la main, une organisation qui prend en compte nos remarques pour faire du mieux que possible, on est entraînés dès le début de la soirée, et on termine de plus en plus tard. Quelle joie d’avoir une soirée comme ça à Marseille ! Alors, rendez-vous à Halloween prochain, on sera là.